SIGN IT >>Don’t Send Freed Elephant Back to Abusive Owner – ForceChange

Don’t Send Freed Elephant Back to Abusive Owner – ForceChange.

Petition | Punish British teens who set rabbit on fire, threw it out the window! | English

Petition | Punish British teens who set rabbit on fire, threw it out the window! | English.

 

SIGN IT !!!

Scrapbooking, le clan des salopes…

il y a des jours où l’on se dit que… boarf… c’est un jour comme un autre avec son lot de conneries "en veux-tu, en voilà" !!!

Hier j’ai décidé d’aller sur Instagram pour regarder le fil d’actualité des personnes auquel je suis abonnées. Il y a de tout… des gens bien, et malheureusement aussi, je me suis rendu compte que je suivais des gens, pas super fréquentable.
Vous aimez le Sado-Masochisme… et bien vous allez être servi… car j’ai découvert un clan carrément privé de salopes "psychopathes dangereuses", qui doivent s’habiller de cuir hyper moulant, avec corset bien serré à la taille, cuissardes à talon surdimensionné "qui te fait une dégaine de pute", et ce, même si t’a le physique de Babar (si, si, j’te jure, putain), et du maquillage à la truelle… autrement c’est pas possible !!!

Oui, des salopes psychopathes… qui se délectent, et qui leur fait monter l’orgasme, et ce, en voyant des animaux souffrir dans des abattoirs, élevages hyper violent, fou furieux qui bastonnent des pauvres animaux qui n’ont rien demandé.
Ce sont… AH OUI, des femmes heureuse d’avoir leur "steak" (comme elles disent) dans leurs assiettes…
Ce sont aussi des femmes à qui tu parles de respect, et qui te répondront: "tu crois que j’ai assez relevé mes gros nichons aujourd’hui…???" et qui se penseront au fin fond de leur pauvres caboches endolories "fais-je assez pute aujourd’hui..???"

Ce sont des femmes qui, pense que le respect, c’est le propre de l’homme, et que ce n’est destiné qu’à leur petits clan restreint, entre deux coups de fouet bien violent.

"Le respect de la vie" est un concept bien lointain pour ces femmes là… mais vraiment quoi. Ça leur passe à dix mille lieux… et encore, je suis gentille.

Vous connaissez l’expression "t’es une belle salope"…??? et bien, en ce qui concerne ces femmes, c’est vraiment pas ce que l’on peut dire, car elles sont toutes moches comme un vieux ris de veau abandonné sous un meuble pendant quarante ans. Ne dit-on pas… "on est ce qu’on mange"… en ce qui les concerne, il se trouve que l’expression se révèle être carrément vrai !!!

Ci-joint, quelques capture d’écrans, qui se passe de commentaire (ah non, il y en a assez eu comme ça), qui valent leur pesant de cacahuètes (excusez du peu, je suis vegan moi… mouhahahahaha) et juste pour le plaisir…

 

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

 

Et pour répondre à un des derniers commentaires, Si, bien-sur que SI, je n’hésite nulle part, et en toute occasion à dire ce que je pense, peu m’importe l’endroit. Faire changer/évoluer la masse, c’est un combat quotidien et à n’importe quel lieu !!!
tu m’as pris pour une de tes copines dégénérés ou quoi…???!!!

Allez les putes, adieu !!!

 

Par ailleurs, je précise que dans le scrap, il y a des vrais talents que j’admire, et ceux-ci savent pertinemment que je ne leur parlerai pas comme ça, déjà parce que ces personnes là, ont du bon sens, son respectueuses, et surtout, sont intelligentes, contrairement à ce lot salopes illogiques !!!

 À l’abandon…

Quoi..?
Comment..?
Qui a dit ça…?
Qui a dit que ce blog est à l’abandon…?
À l’abandon dites-vous…?
Mmmm… bien-sûr que non !!!
Maiiiiiis noooooooooooooonnnn… j’ai dit !!!
C’est juste que la propriétaire de celui-ci, n’est pas toujours disponible pour blablater son blog. Mais bon, quand elle est là, bin… bin elle est là, hein !!! (et ça se voit !!)

Bref…

Quelques news…

…dont je n’ai pas encore parlé.

Je participe en ce moment à une exposition qui à commencé le 21 juillet et se terminera le 31 août 2013.
Il s’agit d’une expo de groupe par des autistes, et sur l’autisme. Pour aider à la sensibilisation de ce "syndrome" qui n’est ni une maladie, ni un handicap, contrairement à ce que certains pensent. Cette expo, met en lumière des œuvres d’artistes autistes en devenir ou confirmés.
Les œuvres du silence, ou le silence mis en œuvre !!! (vivent les jeux de mots)

Bref,
Trois de mes œuvres y figurent. Je suis franchement ravie que l’on puisse voir, analyser (ou tenter de le faire), réfléchir, etc. sur mes dessins/peintures.
Ca fait du bien, c’est un peu comme une reconnaissance, après avoir passé beaucoup d’années à être raillée, et bafouée. Un peu comme une revanche !!!

Voici l’affiche, et quelques photos, récupéré sur la page facebook de l’évènement:

* * *

Les trois œuvres au-dessus, sont les miennes.
Les deux d’en-dessous que je trouve superbe, explosions de coup de pinceaux et de couleurs, sont de Corentin (un futur grand artiste, pour sure)


* * *

Dernièrement, après quelques soucis "webesque", j’avais perdu l’administration de mon site officiel, et j’avoue que j’en avais bien les glandes.
Aussi, je n’ai pas lâchée l’affaire comme ça, j’ai défendu mon territoire, et me revoilà avec mon website.
J’y ai ajouter une nouveauté dans le menu en haut, un portfolio… bientôt consultable, afin de pouvoir visualiser mes œuvres et leurs évolutions.

* * *

J’ai un nouveau blog, là où je mets mes participation en tant qu’animatrice de forum, mes échanges, etc.

Voici le lien:
cliquez ci-dessous pour y avoir accès

PAPIERS, CHIFFONS, ET THRASH METAL

J’ai lancé un appel à Mailart, mais je n’ai encore reçu aucune participation…
Alore quoi, ça n’intéresse personne..???
N’y a t-il pas des artistes "mailarteur" qui ont envie d’un échange…???

Allez, allez, faites-vous connaitre…

Quoi…?
je vous fais peur… ou quoi…?

Voici le lien pour participer
cliquez ci-dessous

APPEL A MAILART


* * *

Voili, voilô…
les news sont terminées pour aujourd’hui…

N’hésitez pas à visiter mon Instagram pour avoir des nouvelles toutes fraiches de mes travaux au jour le jour !!
cliquez ci-dessous pour y avoir accès (comme d’hab’)

MY INSTAGRAM

*

Pornographie (porc-nos-gras-fit)… juste un jeu (je) de mots (maux)

Soit…
Quoi qu’il en soit, j’ai passé bien du temps, et des années à regarder d’abord d’un œil intérieur et actif, et ensuite extérieur, ce phénomène (si phénomène il y a) de société.

Pendant des années, je me suis coltiner des amateurs et des acteurs du genre, et j’ai donc eu le temps d’observer les failles qui se cache derrière cette (et maintenant, je peux le dire) misère à la fois mentale et sexuelle.
Les pornographes ont encore de beaux jours devant eux, grâce au système de cette nauséabonde société, où tout se vend et, logiquement, tout s’achète (cela va s’en dire).
Les déviances dans le monde du porno, sont tellement nombreuses, qu’un moment donné, je me suis demandé si je ne devenait pas folle. Je veux dire… le moindre petit "truc" sexuel est exploiter dans les grands (bas-) fonds. Du septuagénaire qui aime aller s’adonner à des partouzes dans l’Asie profonde (si je puis m’exprimer ainsi) avec de petites filles ou petits garçons pré-pubères, au petites jeunes qui pensent que pour vivre avec de l’argent et gouverner le monde (une pensée pour une ancienne amie), il faut être célèbre, et pour être célèbre, il faut montrer son cul, voire l’intérieur de celui-ci, et se faire prendre en levrette sur le comptoir d’accueil d’un hôtel misérable par un détraqué sexuel, qui, n’ayant pas trouvé de taff à sa sortie de prison pour agression sexuel sur enfants mineurs, c’est retrouver à jouer les "baiseurs" de service (excusez du terme) dans un porno filmé caméscope au poing, acheté cinquante euros sur n’importe quel site de vpc, pour gagner sa croute, tout en "défonçant de la femelle" (comme dirait une connaissance malotrue).

Bref, toute la misère est pile poil, ici !!!

Ces derniers jours, j’ai visité Youporn, qui d’après des ami(e)s fervent "consommateurs" d’images pornographiques, est le site idéal à visiter, avant d’écrire mon post.
Je dois avouer, que je suis passée par plusieurs facettes de mon cerveau.
La première, la lassitude… car toujours la même chose, je zappe de vidéo en vidéo, que je ne regarde que quelques petites minutes chacune, pour éviter l’OD trop rapide…
Avance rapide, stop… avance rapide, stop, et ainsi de suite, c’est chiant à mourir !!

La deuxième, l’agacement… car ça gémit, ça va-et-vient sans trop de passion, comme si ils/elles étaient en train d’accomplir un dur labeur, ça pousse des cris tellement strident parfois, que j’ai juste envie de leur hurler "ta gueule"…
Les "males" mugissent comme des hommes de cro-magnon en rût…
À ce stade, je suis en train de me demander, ce que peuvent bien aimer là-dedans ceux qui regarde ces foutues vidéos…

La troisième, l’énervement… alors là, je passe au stade supérieur… car, je suis tombé sur quelques vidéo pédophile… j’ai vu des photos zoophile…
Là, je ne retiens plus ma colère, et avant de péter l’écran de mon pc, je préfère quitter ce lieu de satanisme absolu.
Pour conclure ma rage, j’ai passé un petit coup de fil, à chacun de ces "ami(e)s" qui m’avait conseillé d’aller "voir", pour leur dire tout le bien que j’en pense (je vous passe les détails, mais je suis sure que certains ne me parleront plus jamais, et tant mieux !!)

Je sort donc de ce site malfaisant, et me dis que je ne peux pas rester sur une telle impression…
Je me dis: "le porno, je connais, je l’ai subit… comment se fait-il que ce milieu n’évolue pas, jusqu’à son point de non retour, et stop, on arrête tout"..?
Je me demande comment est-il possible que quelque chose d’aussi répugnant et dégradant, puisse être devenu, de nos jours, l’éducation sexuel des enfants humains…?
Ce n’est pas possible… mais en fait si, c’était prévisible.

Avant de s’attaquer à quoi que ce soit, essayons de diagnostiquer d’où vient le problème, car oui, c’est un vrai souci.
Pour qu’il y ai industrie, il faut qu’il y ai demande. Pour qu’il y ai demande, il faut qu’il y ai un précédent. Quel est donc ce précédent dont on ne parle jamais..?
Mmm… voyons que je réfléchisse un peu…
Qui a eu la sombre idée d’inventer "les films et images porno"…?

Ce que je pense en vérité, est qu’il n’y a pas eu d’idée brillante. Pour en arriver à la pornographie, il faut qu’il y ai eu un échec incroyable du système de la société.
Regardez ceux qui font du porno… regardez les bien.
Regardez ceux qui en faisait y a 40 ans, et ceux qui en font maintenant..?
Rien ne vous choque…? vraiment…?

Ceux qui faisait du porno dans les années 70’s, étaient soit des réalisateurs raté, soit des petits malin mêlés au grand banditisme, et parfois les deux.
Les acteurs, étaient soit des acteurs ratés (et oui, eux aussi), soit des personnes, qui étant dans le plus bas de l’échelle sociale, et voulant accéder assez vite à des revenu un peu plus confortable, vendaient leur cul, dans des films, au lieu de finir complètement défoncé au lsd ou à la coke (bien que la coke, ne défonce pas vraiment) sur le trottoir en train tapiner, pour payer à bouffer à ses gosses, ou pour se payer sa dose.
La plupart du temps, c’était des personne ouverte d’esprit quant au sexe, et ne se posaient pas vraiment de question. C’était l’époque de la libération sexuelle qui voulait ça.

De nos jours, triste constat… qui fait du porno…?
Pratiquement toujours les mêmes au niveau réalisateurs, sauf que… sont venu se greffer de graves pathologie mentale, des déviances sexuelles gravissimes, et des détraquer de "la queue et du vagin" (désolé…)
De nos jours, il faut du thrash, du hardcore, du viol, de la violence, par devant, par derrière, on écartèle, on enfonce le phallus dans le fond de la gorge jusqu’à complète vomissure sur le tapis du salon, c’est gros et ça va vite, le devant, le derrière, on se barbouille de caca et de pipi, il faut que ça crie, que ça pleure, que ça couine, que ça gémisse, les fouet, le cuir, on tabasse, il faut que ça saigne, on piétine des chatons, on s’extasie devant de pauvres poulpes agonisantes à moitié introduit dans des anus et des vagins béants, on massacre des lapins et des chiens à coup de poings et on leur enfonce des sextoys dans les parties génitales, on viol, encore, encore et encore  …c’est carrément de la torture inquisitrice !!!
Où est le plaisir dans tout ça…?
Je ne vois que du malaise, de l’immondice, des pathologies mentale très lourdes, et de la frustration.
Comment trouver la paix, la sérénité et le sommeil après tout ça…?
Je ne vous cache pas que c’est dur, très dure même.
Je serais bien du genre à choper une kalachnikov (et je ne remercierais pas Михаил pour son invention sur son lit d’hôpital d’ailleurs) et à aller tirer dans le tas… mais bon… je n’ai pas de kalach’, et je suis une non-violente… (faut pas pousser mémé non plus !!)

Bref…
La société actuelle nous présente des sites de rencontre, mais pourquoi vivre dans un monde virtuel..?

(à suivre…)

My autistic art by Alixton LGL

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 746 autres abonnés

%d bloggers like this: